Santé

Centre de santé Notre Dame de Lourdes de Labrousse

En 2007, FODES-5 a réussi à atteindre un de ses objectifs principaux visant à doter la 3e section communale de Miragoâne d’un Centre de santé en vue d’offrir à la population le « Paquet minimum de Services de Santé » tel que défini par le Ministère de la Santé Publique et de la Population (MSPP).

Le Centre de santé Notre Dame de Lourdes de Labrousse est une initiative ayant reçu l’appui financier du Programme Québécois de Développement International (PQDI) et le Centre de Gestion des Fonds locaux de la Coopération Canadienne en Haïti. Le Centre de santé met à la disposition des bénéficiaires des programmes de vaccination, de planification familiale, de santé communautaire en plus des services ambulatoire, d’hospitalisation, d’urgences et de pharmacie. 

Le Centre de santé a pour mission d’améliorer l’état de santé et la qualité de vie de la population vivant dans la 3e section communale de Miragoâne et des localités avoisinantes. Pour ce faire, le Centre vise la prise en charge des pathologies courantes en fournissant des services et des soins de santé de qualité tout en assurant la promotion des programmes de santé visant à améliorer le mode de vie des populations ciblées et leurs pratiques, notamment sanitaires.

hospital
hospital

La gestion de l’institution est assurée par un conseil d’administration composé de 9 représentants des différents secteurs ayant contribué à sa mise en place et dont le principal mandat est de statuer sur les grandes orientations du centre, sur les questions administratives et sur le budget. La directrice générale est la principale garante de la bonne marche de l’institution et est appuyée en ce sens par le directeur médical qui est le principal responsable de la prise en charge des malades; l’infirmière chef qui est responsable de l’organisation des soins à l’intérieur de la structure et la responsable des services administratifs qui assure la gestion de l’information au sein de l’institution.

Le Centre de santé dénombre actuellement 29 employés à temps plein et compte parmi ces multiples partenaires financiers passés et actuels le Centre de Gestion des Fonds locaux de la coopération canadienne, la Direction Départementale Sanitaire des Nippes, la Collaboration St-Jean-Sur-Richelieu—Haïti, Collaborations Santé Internationale et le Fonds d’Assistance Économique et Social (FAES), le Programme alimentaire mondial (PAM), Terre des Hommes et Médecins du Monde- Suisse.

Stop Malnutrition

en partenariat avec Collaboration Santé Internationale (CSI) et avec le financement du MRI

Le programme « STOP malnutrition, une lutte pour le développement local » est une initiative qui vise à réduire le nombre d’enfants malnutris dans la zone desservie par le Centre de santé Notre Dame de Lourdes de Labrousse. Le programme a été développé suite aux statistiques du Centre de santé démontrant une très forte prévalence de la malnutrition et des infections, notamment cutanées, chez les jeunes enfants.

Les objectifs du projet sont de: 1) réduire le taux de prévalence des maladies infectieuses liées à la malnutrition et au manque d’hygiène; 2) réduire le taux de prévalence de l’avitaminose, des carences en micronutriments et de la malnutrition aiguë chez les groupes cibles; 3) augmenter les connaissances des groupes cibles et de la communauté sur les notions de santé, d’hygiène et de nutrition et les sensibiliser sur la nécessité de protéger leur environnement et de développer des pratiques alimentaires et sanitaires saines et  4) renforcer les capacités du  Centre de Santé Notre Dame de Lourdes de Labrousse à agir auprès de la population et à assurer la pérennité des résultats.

Le programme inclut des activités regroupées sous quatre volets :

1. Les activités de formation du personnel du Centre de santé et des responsables  communautaires pour appliquer le Protocole national de malnutrition et pour maintenir la santé nutritionnelle de la population.

2. Les activités de récupération qui ciblent les familles dont un membre souffre de malnutrition aiguë.

3. Les activités d’information, d’éducation et de communication auprès des groupes ciblés et des communautés afin de promouvoir un changement de comportement et une meilleure connaissance du problème de malnutrition.

4. Les activités de lutte contre les maladies infectieuses auprès des enfants fréquentant les classes fondamentales dans les écoles partenaires de FODES-5 et de leurs instituteurs des femmes enceintes et/ou allaitantes et des familles inscrites au programme de récupération nutritionnelle.

Entre novembre 2010 et mars 2011, plusieurs activités se sont déroulées dans le cadre du programme Stop malnutrition:

  • Campagne de déparasitage auprès de 1 200 écoliers des classes fondamentales de 7 écoles partenaires de FODES-5;
  • Cliniques de traitement des affections cutanées (teigne, sarcoptose) pour les écoliers et leurs familles où plus de 450 personnes ont été traitées en 4 mois;
  • Campagne de dépistage auprès de 1 600 enfants et femmes enceintes/allaitantes malnutris;

Programme de prévention et de lutte contre la cécité

en partenariat avec IRIS Mundial

En Haïti, le système national de santé ne dispose pratiquement pas de données sur la prévalence de la cécité et les autres déficiences visuelles. Toutefois, le Comité National de Prévention de la Cécité (CNPC) a produit en 2006 des estimations très approximatives évaluant la prévalence de la cécité en Haïti à 1%. Les deux premières causes de la cécité dans le pays sont la cataracte qui correspond à 50% à 60% des cas et le glaucome pour 20% à 25% des cas. Toujours selon ces estimations, environ 4% des personnes atteintes de cécité sont des enfants et 7% d’entre eux qui fréquentent l’école ont des troubles de réfraction non diagnostiqués.

La situation qui prévaut dans la zone d’intervention de FODES-5 est sensiblement la même qu’au niveau national. L’absence totale de services de soins oculaires de qualité dans la zone ainsi que l’incapacité financière des habitants à se procurer ces services en dehors du secteur compliquent les efforts pour enrayer les causes de la cécité. C’est suite à constat que FODES-5 et IRIS Mundial, en partenariat avec le Centre National pour la Prévention de la Cécité (CNPC), le Centre de santé Notre Dame de Lourdes de Labrousse et l’Hôpital Sainte Thérèse de Miragoâne, se proposent d’expérimenter de septembre 2010 à août 2013 un programme de prévention et de lutte contre la cécité dans la zone de FODES-5.

Le but de ce programme est de contribuer à l’élimination des causes évitables de la cécité au niveau de la zone. Les bénéficiaires de ce programme sont estimés à 10 000 hommes et femmes, tout âge confondu, vivant dans les cinq sections communales de la zone d’intervention de FODES-5. Tenant compte de l’importance d’une vision adéquate dans le rendement scolaire, une attention toute particulière sera accordée à 5 000 enfants fréquentant les écoles de la zone d’impact. Grâce aux retombées socioéconomiques engendrées par les actions intégrées du programme, c’est finalement plusieurs milliers de familles socialement et économiquement défavorisées qui pourront en bénéficier.

Depistage

Les principaux volets d’activités qui seront entrepris dans le cadre ce projet ainsi que les résultats qui en découleront se présentent ainsi:

1.    Inventaire des besoins en soins ophtalmologiques
Ce volet d’activités constitue le tout premier qui sera mis en œuvre dans le cadre du projet. Il vise en effet à recueillir des données afin de déterminer la prévalence de la cécité au niveau de la région ainsi que les causes principales responsables de la maladie. Ces données permettront ensuite d’orienter la conception des services de soins oculaires qui seront implantés dans le cadre du projet.

2.    Mise en place des services de soins oculaires
Dans un premier temps, une vaste campagne de dépistage sera menée afin de déceler les personnes souffrant de déficiences visuelles au niveau de la région. Les cas dépistés nécessitant des soins oculaires primaires seront référés à la clinique ophtalmologique qui sera aménagée, équipée et annexée au fonctionnement du Centre de santé Notre Dame de Lourdes de Labrousse. Pour les cas nécessitant des soins oculaires secondaires ou tertiaires (interventions chirurgicales majeures), ils seront regroupés et orientés vers le bloc opératoire de l’Hôpital Sainte Thérèse de Miragoâne.  

3.    Campagne d’éducation sanitaire
Ce volet d’activités où des techniques de communication pour des changements de comportements (CCC) seront utilisées permettra de sensibiliser les populations de la zone d’impact du projet sur l’importance de la vue tout en promouvant les comportements sains à adopter pour préserver le droit à la vue des habitants de la région.

Copyright © 2020. FODES-5 | Tous droits réservés