QUI SOMMES-NOUS ?

Fodes image

Créée le 18 juillet 1998, la Fondation pour le Développement Économique et Social (FODES-5) a pour mission de travailler à la promotion du développement économique, social et culturel dans son aire d’intervention en aidant les populations locales à développer des stratégies économiques et des services sociaux de base visant à améliorer leur qualité de vie.

FODES-5 dispose de deux bureaux, soit un siège social et un bureau de coordination. Le premier est situé à Labrousse dans la 3e section communale de Miragoâne où sont concentrées les activités portant sur l’implantation, l’exécution et la gestion des différents programmes. Le bureau de coordination, situé à Port-au-Prince, assure l’administration des programmes en plus de faciliter et de développer des relations avec des partenaires potentiels ou déjà existants (organisations nationales ou internationales, ressortissants, l’État haïtien, etc.) susceptibles d’aider FODES-5 à atteindre ses objectifs.

La gestion de FODES-5 est assurée par un conseil d’administration composé de onze membres élus par lors de l’assemblée générale. Ces derniers sont assistés de conseillers techniques responsables des commissions sectorielles permanentes spécialisées dans les domaines de la santé, de l’éducation, de l’agriculture et des activités génératrices de revenus.

ZONE D’intervention

intervention

FODES-5 œuvre essentiellement en milieu rural dans quatre communes limitrophes réparties sur quatre départements géographiques : Petit-Goâve (Ouest), Aquin (Sud), Côtes de Fer (Sud-Est) et Miragoâne (Nippes). La situation qui prévaut dans la zone d’intervention ne diffère pas de celle du milieu rural haïtien en général. En effet, la zone se trouve parmi les régions les plus défavorisées et les plus négligées d’Haïti et fait face aux mêmes problématiques majeures qui caractérisent le milieu rural : ressources économiques insuffisantes, exode rural et taux de chômage très élevé. De plus, ces réalités sont exacerbées par l’isolement géographique de la zone et les difficultés de transport.

Composée de montagnes et de plateaux s’élevant entre 400 et 600 mètres au dessus du niveau de la mer et de pentes escarpées de 15% à 20% en moyenne, la zone d’intervention est pourvue d’un réseau routier minimal et déficient. Les habitations sont dispersées sur tout le territoire qui ne dispose d’aucun service d’électricité, de téléphonie ou de réseau sanitaire. Malgré des innovations en matière de captage de sources et d’adduction d’eau, le séisme de janvier 2010 a considérablement endommagé les systèmes aménagés par FODES-5 au cours des années précédentes.

La population est estimée à 48 000 habitants dont plus de 50% sont âgés de moins de 20 ans. Malgré les initiatives de FODES-5 dans le domaine de l’éducation, il demeure que le taux de scolarisation est très faible en raison de l’éloignement des écoles. Le taux de mortalité infantile et juvénile est élevé en raison de la forte prévalence des maladies infectieuses et nutritionnelles. Le Centre de santé Notre Dame de Lourdes de Labrousse dispense des soins de base qui contribuent à améliorer la santé de la population. Cependant, le taux de mortalité général demeure élevé en raison du peu de moyens dont dispose le Centre de santé pour faire face aux besoins réels de la population.

La population de la zone vit sous le seuil de la pauvreté alors que l’agriculture et l’élevage constituent les principales activités économiques de la région et malgré un potentiel agricole appréciable, l’agriculture pratiquée ne dépasse pas le modèle de subsistance. En effet, le manque d’encadrement technique, les mauvaises pratiques agricoles, la dégradation de l’environnement et la baisse de fertilité des sols permettent difficilement aux habitants d’améliorer leurs rendements agricoles et par le fait même, leurs revenus. De plus, l’inaccessibilité aux marchés afin d’écouler les produits et le relief montagneux de la région rendent l’exploitation difficile. L’enclavement de la région et l’absence d’un système de transport public rendent difficiles les échanges commerciaux avec les communes avoisinantes et ne permet pas aux paysans d’acquérir ainsi un revenu acceptable. C’est pourquoi depuis 2009, FODES-5 travaille avec les paysans et en partenariat avec l’UPA-DI pour l’implantation de programmes ayant pour objectif un changement de comportement et des pratiques culturales visant l’amélioration de leur qualité de vie.

transport

Structure  de Notre Equpe

Sous la direction du coordonnateur général, l’équipe de FODES-5 se structure selon les secteurs suivants:

Formée de 29 personnes, l’équipe qui oeuvre dans le domaine de la santé est composée de coordonnateurs, de médecins, d’infirmières, de logisticiens, de personnel administratif et de soutien, tous sous la supervision du gestionnaire de programme.

Sous la supervision du gestionnaire de programme, l’équipe se compose de 38 personnes incluant des agronomes spécialisés en production, en ressources naturelles, en économie et en aménagement; des techniciens agricoles, des animateurs/formateurs et des superviseurs.

Le programme PFIJE regroupe plus de 50 personnes incluant des gestionnaires, des animateurs/formateurs, des superviseurs, des spécialistes en alphabétisation, des maîtres artisans et des bénévoles. Les effectifs en éducation se verront bientôt augmentés suite au démarrage du nouveau projet PAEL où une quinzaine de personnes, dont des spécialistes en éducation, en psychopédagogie, en gestion et en ingénierie, s’ajouteront à l’équipe actuelle.

Copyright © 2020. FODES-5 | Tous droits réservés