urgence

Si le projet Stop Malnutrition, avec Collaboration santé internationale, a été retardé de quelques mois, c’est que FODES-5 avait besoin d’une aide d’urgence. Après le séisme, la population de la commune de Labrousse a cru de 20 %, mais l’aide internationale ne s’y est jamais rendue. Une partie de l’argent de ce projet a servi d’aide d’urgence.

Source : Le Soleil, 4 septembre 2010